MyCollagenLift, une nutrition anti-âge optimisée : quand la science dépasse l'alimentation classique

MyCollagenLift, une nutrition anti-âge optimisée : quand la science dépasse l'alimentation classique

Si les principes d’une alimentation équilibrée permettent de préserver votre peau au fil du temps, ils ne sont pas suffisants.
Bien que saine, les circuits classiques de la nutrition ne suffisent pas à obtenir la meilleure version de vous-même lorsque vous prenez de l’âge.
Fort heureusement, le processus de sénescence peut être mitigé, atténué, ralenti.
C’est ce que propose à votre peau MyCollagenLift et c’est la raison pour laquelle ce complément alimentaire anti-âge a récemment été primé lors des Victoires de la Beauté.
Mais comment cela est possible ? Pourquoi consommer un nutricosmétique tel que MyCollagenLift donne de meilleurs résultats que les meilleurs régimes alimentaires ?
Découvrez les limites d’une alimentation classique et comment la science les dépassent au travers de MyCollagenLift.

Les circuits de l'alimentation : comment votre peau en profite-t-elle ?

Votre peau est régulièrement soumise à des agressions du monde extérieur (facteurs exogènes) mais aussi des éléments internes (facteurs endogènes).
Rayons UVs du soleil, pollution, manque de sommeil et stress en sont des exemples évidents.

Pour se reconstruire quotidiennement, elle a besoin de nutriments.
Mais de quels nutriments parle-t-on plus exactement ? Pour le savoir, il faut jeter un œil à sa structure.

Brève Anatomie : les dessous de votre peau

Divisée en trois couches principales, votre peau rassemble différentes fonctions qui sont principalement :

  • Immunitaires (barrière contre les virus et bactéries de votre environnement) et homéostatiques (contrôle de votre température corporelle grâce à la sudation par exemple);
  • Informationnelles (grâce aux terminaisons nerveuses mais aussi aux glandes sudoripares apocrines contribuant à la sudation mais aussi au relâchement de phéromones autour de vous)
  • Nutritives, isolantes (électrique et thermique) et protectrices.

Si ces trois lots de fonctions sont en réalité couverts de façon partagée par les trois couches superposées qui composent votre peau, elles suivent en grande partie segmentée suivant les couches en question que sont (de l’extérieur vers l’intérieur de votre organisme):

  • L’épiderme;
  • L’hypoderme;
  • Le derme.

Rassembler autant de propriétés de façon ordonnée demande des cellules différentes et un milieu souple et ferme pour leur permettre d’échanger des nutriments et des informations.

C’est la raison d’être de la MEC.

La MEC : élément vital d'une peau en pleine santé

Acronyme de “Matrice ExtraCellulaire”, la MEC se compose principalement de trois éléments :

  • Du collagène;
  • De l’élastine;
  • De l’acide hyaluronique.

Tous ces éléments sont produits par certaines de vos cellules puis relâchés dans la MEC pour que celle-ci conserve ses propriétés.

Mais de quelles propriétés parle-t-on exactement ?

Une peau ferme grâce au collagène

Le collagène est une macromolécule produite par vos cellules fibroblastes et dont la présence dans la MEC confère à votre peau sa fermeté.
Caractéristique des peaux jeunes, une concentration importante en collagène contribue à prévenir l’apparition de rides et ridules.
À l’inverse, le processus de vieillissement fait ralentir votre synthèse de collagène et en réduit donc la proportion dans la MEC, vous exposant à un relâchement cutané qui grandit avec le temps.

Une peau élastique grâce à l’élastine

Cette perte de fermeté s’accompagne en outre d’une perte d’élasticité puisque l’élastine, également produite par votre organisme, réduit elle aussi à mesure que vous vieillissez.
L’explication de cette perte de jeunesse lors du vieillissement s’explique en somme par une diminution de la résistance de votre peau aux étirements.
Par comparaison, la perte de fermeté due à un collagène se faisant plus rare peut se comprendre lorsque l’on garde à l’esprit que sa propriété première est d’offrir à votre peau une résistance mécaniques aux pressions.

Une peau hydratée grâce à l’acide hyaluronique

Malheureusement, les dégâts du processus de vieillissement ne s’arrêtent pas là.
Le succès des crèmes et agents hydratants d’application topique réside dans leurs effets face à la sécheresse cutanée de plus en plus fréquente lorsque l’on prend de l’âge.
Cette situation est la conséquence directe d’une diminution de l’acide hyaluronique, une autre molécule produite par votre corps et dont le rôle est de retenir l’eau pour la distribuer à vos cellules.

De la cuisine à la chimie, quand la nourriture ne suffit plus : doit-on se tourner vers un complément alimentaire anti-âge ?

Naturel, le vieillissement est inexorable et ses signes sont progressifs.
Depuis la perte de flexibilité des articulations à la porosité des os, en passant par les problèmes de digestion, la sénescence couvre un large spectre de “symptômes”.
Toutefois, c’est généralement sur la peau qu’on en constate en premier lieu les effets avec une perte de fermeté, d’élasticité et d’hydratation.
Les principes d’une alimentation équilibrée sont la première étape pour ralentir ces problèmes.
C’est ce qui explique le succès de certains “régimes belle peau” florissant sur le web. Au-delà de cette tendance, sur un registre plus sérieux, les médecins nutritionnistes et dermatologues n’hésitent pas à orienter l’alimentation de leurs patients pour limiter les éruptions cutanées et autres problèmes de peau.
Cette approche illustre très bien l’importance de la nutrition dans le maintien d’une peau en bonne santé.

La place de l'alimentation dans votre santé cutanée

Le rôle de certains ingrédients en cuisine tels que les os de bovins ou de porcins ou encore du raisin s’explique par les principes actifs qu’ils renferment.
Malheureusement, les traditions ont tendance à porter leur lot de croyances, parfois décalées des connaissances scientifiques disponibles.
C’est par exemple le cas du bouillon de bœuf dont on croit permet de conserver une peau riche en collagène.
Pour en comprendre l’inefficacité à cet égard, il faut plonger dans votre processus de digestion.

Chimie moléculaire et alimentation : la digestion vue à la loupe

Aussi étonnant que cela puisse être, la digestion est un processus clef pour la santé de votre peau.
En effet, les nutriments nécessaires au maintien de votre MEC sont issus de votre alimentation.
C’est d’ailleurs ce qui mène à croire que le collagène contenu dans les os de certains bovins peuvent être directement assimilés alors que cela est tout bonnement impossible.
Mais comment peut-on “remplir” la “réserve” de collagène de notre peau autrement qu’en “mangeant” du collagène ?

Des protéines aux acides aminés : l’important, c’est la composition !

Le collagène visible à l’œil nu est une structure de grande taille composée de molécules plus petites (les fibrilles de collagène) et qui rentre dans la catégorie des protéines.
Les protéines sont constituées d’éléments de base que l’on nomme les “acides aminés”. L’hydroxyproline, pour n’en citer qu’un, est l’un des acides aminés composant le collagène.
De ce fait, le collagène bovin que vous consommez lors d’un repas se décompose au cours de votre processus de digestion en molécules de collagène distinctes puis en acides aminés qui passent ensuite dans votre circulation sanguine.
C’est de cette façon que vos cellules fibroblastes peuvent disposer de ces éléments de base pour reconstruire votre propre collagène.
En d’autres termes, le collagène “natif” que vous absorbez n’est pas utilisable directement par votre peau, il doit d’abord être déconstruit pour être ensuite reconstruit.

La digestion n’est pas un processus optimal

Toutefois, vous ne récupérez jamais le nombre initial d’acides aminés composant le collagène que vous consommez. En effet, celui-ci est une macromolécule, ce qui signifie qu’il est très gros et donc difficile à briser en unités plus petites.
L’énergie nécessaire à sa digestion est importante et sa dégradation passe par diverses réactions chimiques dans votre estomac, vos intestins etc.
Ces réactions ne donnent pas un résultat parfait, ce qui signifie qu’une grande partie du collagène consommé dans un repas est éliminé sans pouvoir être brisé en acides aminés.

Mécanismes moléculaires : les signes de vieillissement cutanés ne sont pas qu'extérieurs

Par ailleurs, si le relâchement cutané est de plus en plus visible à mesure que l’on vieillit, le processus de vieillissement se passe aussi dans votre système digestif.
Perdant en efficacité et devenant plus gourmande en énergie à mesure que vous vieillissez, votre digestion dégrade de plus en plus difficilement les molécules de grante taille.
Cela signifie que vos cellules reçoivent de moins en moins de nutriments, notamment les acides aminés nécessaires à la synthèse de votre collagène.
En outre, le mécanisme en charge de cette production est lui-même en “perte de vitesse” tandis que vos cellules éprouvent de plus en plus de difficultés à produire l’énergie nécessaire. Enfin, la diminution progressive du nombre de cellules n’aide pas.
Tout cela mène à un relâchement cutané de plus en plus brutal… À moins qu’il ne soit possible d’intervenir sur chacun de ces problèmes de façon ciblée ?

L’ère des compléments alimentaires anti-âge

C’est en vue de contribuer à la résolution de ces problèmes que certains experts anti-âge de l’industrie nutricosmétique ont décidé de mettre leur savoir-faire “en bouteille”.
À l’image de MyCollagenLift, certains compléments alimentaires anti-âge de qualité premium tiennent compte de votre processus de vieillissement pour vous offrir une solution clef-en-main pleine de sens.
Utilisant des peptides de collagène dont la taille est considérablement plus petite que du collagène classique (non hydrolysé), ces compléments permettent aux cellules de bénéficier de plus d’acides aminés.
Plus “biodisponibles”, plusieurs ingrédients suivant cette logique sont ainsi utilisés à meilleur escient par votre organisme.
Il en ressort de meilleurs résultats : votre peau rajeunit à vue d’œil.

MyCollagenLift : concentré nutritionnel de jeunesse à l'état pur

C’est au travers d’articles explorant en profondeur vos problèmes de vieillissement cutané mais aussi grâce à la satisfaction de nos clients que la démarche de MyPureSkin se comprend.

Des ingrédients aux propriétés anti-âge pour une peau rayonnant de santé

Saisir en profondeur les mécanismes de votre sénescence, mettre en synergie, à l’échelle moléculaire, les propriétés d’ingrédients aux vertus anti-âge, développer un produit unique et facile à consommer… c’est tout cela qui fait l’expertise et la renommée de MyPureSkin.
C’est de cette façon qu’il nous a été possible de composer MyCollagenLift, un complément alimentaire conçu pour accompagner votre vieillissement et offrir une seconde jeunesse à votre peau, peu importe votre âge.
Ce nutricosmétique dont l’efficacité a été démontrée par un essai clinique puise ses mécanismes d’action dans une formule à la croisée de la Science et d’une compréhension intime de principes actifs connus depuis longtemps par l’herboristerie (médecine par les plantes).
Dans le prolongement d’une initiative faisant rimer “ingrédients naturels” et “démarche scientifique”, MyCollagenLift rassemble donc :

  • Des peptides de collagène (stimulant votre production de collagène endogène);
  • De l’acide hyaluronique (capable de porter près de 1000 fois son poids en eau);
  • Des vitamines C et E (puissants antioxydants);
  • Des OPC de raisin (polyphénols ajoutant à votre protection contre les radicaux libres);
  • De la SOD (Super OxydeDismutase), boostant vos défenses contre le stress oxydatif de l’intérieur et de l’extérieur de vos cellules.
  • Du zinc (qui s’associe à la SOD mais dispose également d’effets anti-inflammatoires stimulant pour votre système immunitaire).

Des effets synergiques maîtrisés pour un résultat optimal

Ces ingrédients n’ont pas été choisis par hasard.
Au-delà de leurs propriétés individuelles et de leur efficacité dans la lutte contre les signes de vieillissement, les principes actifs de MyCollagenLift sont capables de travailler en synergie pour vous offrir le meilleur.
Puisant dans la littérature scientifique, MyPureSkin a en effet composé une formule unique et créative pour atteindre une efficacité optimale.

Des effets protecteurs et promoteurs pour la jeunesse de votre peau

Dans une étude publiée par l’équipe de Juliet M. Pullar en 2017 (1), on découvre par exemple l’effet sur la peau de la vitamine C, en combinaison avec la vitamine E.
La vitamine C agit en effet comme un pro-facteur de l’hydroxylase de la proline et de la lysine (deux acides aminés), réaction permettant de stabiliser la structure de la molécule de collagène, ce qui contribue à la protéger des dégradations diverses (stress oxydatif entre autres).
À cet égard, comme le montre Pullar, la vitamine E agit en conjonction avec la vitamine C pour exacerber l’effet antioxydant de celle-ci de façon significative.
Par ailleurs, la vitamine C a également un effet promoteur, stimulant la production de collagène en préparant un environnement propice, comme le montre une étude parue en 2014 grâce aux travaux de Aleksander Hinek et de ses collaborateurs (2). Cette même étude montre sdes effets similaires sur la synthèse de l’élastine.

De l’avant-garde scientifique à une efficacité peu commune

Qualifiée par l’IEA (Institut Européen des Antioxydants) de “produit de qualité exceptionnelle pour lutter contre le stress oxydatif”, MyCollagenLift mobilise par ailleurs les propriétés de la SOD.
Encore à l’étude, son rôle de “parapluie antioxydant” en fait actuellement l’un des principes actifs les plus intéressants.
L’implication des collaborateurs de MyPureSkin dans la recherche d’une efficacité à la hauteur de produits d’exception a permis de composer une formule intelligente.
Mettant en jeu une synergie d’ingrédients pour mieux protéger votre peau du stress oxydatif (source de vieillissement prématuré), le complexe SOD-zinc travaille avec les vitamines et le silicium pour accompagner vos défenses antioxydantes.
Cette quête du meilleur pour votre peau se cristallise dans la formule de l’intégralité de notre gamme mais, avant tout, dans celle de MyCollagenLift.

  1. Recherches de Pullar sur les rôles de la vitamine C dans le maintien de la santé cutanée : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5579659/
  2. Résultats de l’étude de Hinek sur les effets stimulant de la vitamine C sur la production de collagène et d’élastine : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/25015208/