Collagène vegan : info ou intox ?

Collagène vegan : info ou intox ?

Réponse choisie par certain(e)s aux problèmes éthiques que pose la consommation de protéines animales, le mode de vie vegan requiert un choix ciblé dans tous les domaines de l’alimentation.

Les compléments alimentaires d’accompagnement du vieillissement, directement concernés par la question, ont donc progressivement vu l’arrivée de nouveaux venus dans le monde de la nutricosmétique.

Déclarés “vegan”, ces produits de supplémentation se réclament non seulement d’une éthique irréprochable mais vont par ailleurs plus loin : le collagène qu’ils renferment ne serait “pas d’origine animale”.

Cela est-il vraiment possible ? D’où provient le collagène des compléments alimentaires dits “vegan” ? Y a-t-il une alternative réelle se plaçant au plus près des valeurs vegan ? L’équipe de MyPureSkin a mené l’enquête pour vous.

Le collagène : une molécule animale par essence

Pour répondre à ces questions, il faut d’abord établir un fait indiscutable : le collagène est une protéine produite par les espèces animales.

N’ayant en aucune façon besoin de collagène, les végétaux n’en produisent ni n’en consomment pas.

Il est donc impossible de trouver du collagène qui n’est pas issu du règne animal.

Pourquoi les animaux produisent-ils du collagène ?

Abondamment présente chez les animaux qui le produisent pour disposer d’une structure sur laquelle bâtir leurs os, tendons, muscles et autres organes, le collagène est une protéine de grande taille, considérée comme la plus abondante chez les mammifères.

Mais qu'est-ce que le collagène "vegan" finalement ?

Partant de ce constat, la question demeure : comment obtient-on du collagène vegan ? C’est en fait sur la notion de bien-être animal que se base ce concept.

En effet, les spécialistes du marketing n’ont pu que constater, au cours des dernières décennies, la montée en puissance des sensibilités vegan et des styles de vie qui les accompagnent.

Excluant les risques éthiques de l’équation, certains ingénieurs sont parvenus à modifier génétiquement certaines bactéries (notamment le colibacille) et levures (telles que la pichia pastoris) pour les forcer à produire une forme de collagène très proche de celle produite par le corps humain. Le collagène vegan était né.

Le collagène vegan : une innovation... aux retombées encore incertaines ?

En s’accommodant d’arguments faisant écho aux tendances vegan, les marques commercialisant les produits qui en sont issus oublient toutefois de préciser un fait essentiel : le collagène vegan est nécessairement issu d’un OGM.

Cet élément est d’autant plus important qu’à l’ère des innovations en ingénierie agroalimentaire, le recul est encore faible quant aux conséquences sur le long terme d’une consommation fréquente d’OGMs.

Par ailleurs, la seule présence d’OGMs peut être un frein pour de nombreux vegans, dont les habitudes de consommation s’accompagnent souvent d’une recherche d’un “mieux manger” estampillé “bio” et “naturel”.

Enfin, les études s’intéressant spécifiquement aux risques et bénéfices d’un tel collagène sont elles aussi encore très peu nombreuses et il reste donc difficile d’évaluer pour le moment le rapport risques / bénéfices de la consommation du collagène vegan sur plusieurs années.

Mort du collagène vegan : quelle solution éprouvée ?

Le mirage du collagène vegan perd progressivement de sa superbe à mesure que les consommateurs réalisent le vrai visage de cette molécule produite par des organismes animaux.

Mais n’existe-t-il pas de solution pour celles et ceux qui souhaitent continuer à profiter d’un ingrédient naturel tout en limitant au maximum leur empreinte sur le bien-être animal ?

S'écarter des solutions discutables : les collagènes bovin et porcin hors course

Source d’une cruauté animale non systématique mais très fréquente, l’industrie agroalimentaire a été le principal fournisseur de collagène pendant des décennies.

Extraite des carcasses de porcs et de vaches, la macromolécule provenait souvent d’animaux dont il était difficile de déterminer les conditions de vie et de mort.

De plus, les épisodes épidémiques tels que ceux de la “vache folle” ont mené la population à se poser de plus en plus de question sur le rapport risques / bénéfices des substances extraites de carcasses bovines et porcines.

Le collagène marin : un choix plein de sens

C’est dans un tel contexte que le collagène marin a progressivement pris son envol.

Obtenu à partir d’écailles et de peau de poisson d’élevage, le collagène marin de nutricosmétiques tels que MyCollagenLift présente l’avantage d’éviter les problèmes éthiques posés par les collagènes bovin et porcin.

Par ailleurs, le collagène marin est une solution éprouvée, aux effets connus et maîtrisés, comparativement au collagène végan.

En ceci, le collagène marin s’est révélé être une révolution discrète mais très appréciée aussi bien des consommateurs que des industriels.

Peptides de collagène marin : forme et poids idéaux

Vous cherchez la forme de collagène la plus respectueuse du bien-être animal ? Vous souhaitez continuer à prendre soin de votre corps en évitant de prendre des risques sur des technologies encore peu connues ?

Les peptides de collagène marin se révèlent souvent être la solution idéale pour celles et ceux qui cherchent le bon compromis entre respect de leur environnement et accompagnement d’une peau saine.

Hydrolysé pour être plus biodisponible grâce à un poids moléculaire plus faible, le collagène en peptides est mieux assimilé par votre organisme pour des résultats plus éclatants.

MyCollagenLift : conjuguer la transparence et la qualité d'ingrédients naturels pour votre peau

Loin des idées reçues et des fausses promesses, les résultats qu’offre MyCollagenLift reposent essentiellement sur la pertinence d’une formule exclusive et le soin apporté au choix des ingrédients qui la composent.

D’origine 100% naturelle, les bio peptides de collagène marin de notre complément alimentaire se livrent à vos cellules dans une synergie comprenant un lot de principes actifs aussi qualitatifs qu’efficaces. En effet le nutricosmétique anti-âge phare des produits de MyPureSkin, c’est une collection d’éléments permettant de :

  • Contribuer à nourrir les cellules de votre peau;
  • Les soutenir dans leur lutte contre le stress oxydatif;
  • Les aider à se maintenir dans un environnement adapté à leurs besoins.

Pour y parvenir, MyCollagenLift renferme :

  • Des bio peptides de collagène marin très bio disponibles;
  • De l’acide hyaluronique pour vous aider à atteindre un bon niveau d’hydratation;
  • Des céramides d’huile de blé pour parachever cet effort de maintien de l’hydratation pour votre peau;
  • De la vitamine C issue du fruit d’acérola contribuant à protéger vos cellules du stress oxydatif;
  • De la vitamine E jouant également le rôle d’antioxydant;
  • Des OPCs de raisin dont la présence soutient votre organisme dans son effort de protection antioxydant;
  • Du silicium organique servant à structurer votre peau tout en augmentant vos défenses contre l’effet néfaste des électrons libres.

Prêt(e) à changer de vie en adoptant un nutricosmétique respectueux de vos valeurs et de votre santé ? Il est donc temps de commencer votre première cure de MyCollagenLift sur 3 mois.

En moins de 4 semaines, les premiers résultats seront évidents !