Collagène marin : pourquoi ses consommateurs le préfèrent-ils ?

De plus en plus populaire, le collagène marin semble être devenu un choix évident pour beaucoup de consommateurs.

Toutefois, il n’en a pas toujours été ainsi. Bien avant qu’il ne soit employé par les marques de nutricosmétiques les plus efficaces, le collagène marin était mis de côté au profit des collagènes bovin et porcin.

Pourquoi ce changement dans les habitudes de consommation ? Comment expliquer que le collagène marin soit en passe de devenir la norme ? Quelles caractéristiques font de ce principe actif un standard de qualité ?

L’équipe de MyPureSkin lève pour vous le voile sur la molécule phare des compléments alimentaires les plus efficaces pour accompagner votre processus de vieillissement.

Les collagènes de l'industrie nutricosmétique

Bovin, porcin, marin : voilà les collagènes auxquels les industries de la cosmétique et de la nutricosmétique ont recours depuis leurs débuts.

Les raisons les plus importantes pour expliquer ce choix sont d’ordre :

  • Culturel : la consommation de viande bovine et porcine dans les pays occidentaux (notamment en Europe) est nettement plus importante que la consommation de poisson;
  • Économique : il en découle que les collagènes bovin et porcin obtenus à partir de carcasses non valorisées par l’industrie agroalimentaire ont longtemps été moins onéreux.

À l’argument de l’aspect culturel de la consommation s’ajoute celui des pratiques déjà industrialisées. En effet, la gélatine, ingrédient clef de nombreuses préparations alimentaires, est produite à partir de collagène dénaturé.

L’extraction de collagène des carcasses bovines et porcines et son conditionnement sont donc des procédés bien connus et maîtrisés.

Toutefois, plusieurs facteurs ont amené ces dernières années les consommateurs à donner leur préférence à une autre forme de collagène.

Des problèmes sanitaires

Ce sont des crises sanitaires telles que celle dite de la “vache folle” qui ont commencé à semer le doute dans les esprits : le collagène bovin est-il sans risque ?

De manière générale, la proximité que les animaux de ferme entretiennent avec l’Homme a ouvert la voie aux inquiétudes de certains à l’égard de la possibilité pour des agents pathogènes de “passer la barrière inter espèce”.

Si les intoxications alimentaires et le passage d’une maladie du porc ou du boeuf à l’être humain restent en réalité peu probables, la raréfaction des terres cultivables et l’augmentation du coût des matières premières ont soulevé un point beaucoup plus réaliste : le coût économique et environnemental de l’industrie de la viande.

Des tendances nouvelles

Assorties aux difficultés économiques qu’implique la “viande abondante pour toutes et tous”, de nouvelles tendances de consommation émergent depuis quelques décennies.

Cherchant une alternative aux sources historiques de collagène moins entachée des risques de cruauté animale, les vegans ont par exemple été l’un des moteurs de la croissance des formes innovantes de collagène.

Certaines, à l’instar du mal nommé “collagène vegan” (dont nous expliquons pourquoi il n’est pas nécessairement le meilleux choix dans un article consacré), ne peuvent répondre entièrement au cahier des charges de la plupart des consommateurs.

Le collagène marin : des propriétés parfaitement adaptées

C’est dans ce contexte qu’une forme de collagène connue depuis longtemps a su s’épanouir en répondant aux attentes des consommateurs : le collagène marin.

Très proche de la structure du collagène humain (ce qui rend les acides aminés qui le composent très pertinents pour nourrir le processus de production de votre collagène), le collagène marin a pour avantage de ne pas poser les problèmes éthiques pour lesquels les scandales de l’industrie de la viande sont désormais connus.

Se prêtant parfaitement à un conditionnement pour faire partie des formules des compléments alimentaires cherchant à accompagner au mieux votre processus de vieillissement, le collagène marin est extrait de la peau, des arêtes et des écailles de poissons issus de l’élevage et de la pêche.

Bovin, porcin, marin : quelles différences fondamentales ?

Dans une étude publiée en 2021 par l’équipe du chercheur Hsiuying Wang¹, on découvre que les caractéristiques physiques des collagènes marin, bovin et porcin varient non seulement en termes de séquences d’acides aminés mais aussi et surtout en termes de stabilité thermique.

En effet, si la conservation de l’intégrité des collagènes bovin et porcin est meilleure face aux variations de température, cela les rend justement moins biodisponibles.

Le collagène marin résiste effectivement moins bien à la chaleur que les collagènes issus des mammifères (qui doivent supporter les conditions régnant dans l’organisme des animaux à sang chaud tels que les porcs et bovins).

En outre, le collagène marin dispose d’une résistance moins grande aux sollicitations mécaniques. En d’autres termes : il se dégrade plus vite une fois consommé sous l’effet des mouvements intestinaux.

Cela a pour formidable avantage de rendre le collagène marin plus facile à traiter par le système digestif, limitant ainsi les pertes d’acides aminés : il est donc favorisé par les produits de nutricosmétique les plus efficaces.

MyCollagenLift : une formule qui met à l'honneur un collagène marin de qualité

“Produit de qualité exceptionnelle pour lutter contre le stress oxydatif” : l’évaluation de MyCollagenLift, réalisée par l’IEA (Institut Européen des Antioxydants), consacre les efforts de MyPureSkin dans le domaine d’accompagnement de l’effort de votre organisme pour la prévention des facteurs de vieillissement cutané.

Bien que le nutricosmétique composé par notre équipe soit efficace en amont du processus de vieillissement, il est également tout indiqué en aval, grâce à une formule exclusive, pensée pour vous accompagner vers l’âge.

En effet, MyCollagenLift, c’est un complément dont les principes actifs travaillent en synergie pour vous permettre de :

  • Nourrir vos cellules;
  • Hydrater votre corps en profondeur;
  • Accompagner votre production de collagène.

Pour comprendre l’engouement des consommateurs pour MyCollagenLift, il faut se pencher sur la liste d’ingrédients dont l’origine à 100% naturelle est un gage de respect de votre santé. MyCollagenLift, c’est tout simplement :

  • Des bio peptides de collagène marin très bio disponibles;
  • De l’acide hyaluronique pour vous aider à atteindre un bon niveau d’hydratation;
  • Des céramides d’huile de blé pour parachever cet effort de maintien de l’hydratation pour votre peau;
  • De la vitamine C issue du fruit d’acérola contribuant à protéger vos cellules du stress oxydatif;
  • De la vitamine E jouant également le rôle d’antioxydant;
  • Du silicium organique servant à structurer votre peau tout en augmentant vos défenses contre l’effet néfaste des électrons libres.

Si vous aussi, vous êtes à la recherche d’une forme de collagène cohérent avec vos valeurs et si vous souhaitez prendre soin de votre peau, vous serez ravi(e) de votre première cure de MyCollagenLift. En seulement 4 semaines, vos premiers résultats apparaissent avec une atténuation de vos rides et ridules. Diminution des douleurs articulaires, amélioration de la vitalité et du processus de digestion vont par ailleurs partie des effets constatés par plusieurs de nos clients. Prêt(e) à tenter l’aventure MyPureSkin ? Commandez dès maintenant.

  1. Étude de Hsiuying Wang : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC8620403/